Accueil >>> Menu >>> Un passé

COLLÈGE SAINT-GUIBERT GEMBLOUX, IMMERSION LINGUISTIQUE NÉERLANDAIS

 

Un passé

 

(Re)visitez l'exposition du 50ème anniversaire de notre école et découvrez les photos de la journée du 23 octobre 2009

 

Le premier bâtiment (septembre 1959)

 

Une des premières classes dans la "cour de récréation" (septembre 1959)
Premier mobilier (septembre 1959)
Classe de Sr Joseph (1974-1975)
Hiver 1969-1970
Classe de Madame Ramlot (1970-1971)

Chronique d'une construction : les photos des travaux de notre nouvelle école (2011-2013)

 

 

Esquisse ornant le premier album photo de l'école créé par les sœurs, par Charles Jeandrain, architecte (1959)

 

 

Gembloux : la petite école de la gare a trente ans

Article paru dans le journal Vers l'Avenir, 13.3.1990, par Jacques Bourguignon

 

La "petite école de la gare", école maternelle, située rue Mgr Heylen, à Gembloux, décentralisation de l'école primaire de l'Institut Notre-Dame, fête cette année ses trente ans d'existence.

En 1959-60, après une étude approfondie des besoins de l'évolution démographique notamment dans le quartier de la gare, de perspectives intéressantes, de la fulgurante progression en population, en entreprises, l'Institut NotreDame développa une politique de décentralisation.

En effet, non seulement l'endroit était très aéré, planté d'arbres, riche de végétation (les Pères Maristes habitaient par là et adoraient les coins de verdure), à l'abri de la circulation (la route fut goudronnée bien plus tard), au calme, au bon air. Cela permit un enseignement et des pédagogies de pointe et, donnait aux jeunes élèves, aux enseignants, une sérénité spontanée.

Dans ce "paradis des enfants", très tôt, deux figures apparurent, clefs de voûte du nouvel établissement : Sœur Joseph et Mme Ramlot.

La première a quitté l'enseignement depuis quelques années déjà et s'est rapidement mise au service de la paroisse de Gembloux où elle excelle dans une série de domaines ; la seconde a pris sa retraite voici quelques années aussi, elle continue à "suivre" avec intérêt l'évolution de "son" école.

L'école, d'abord gardienne, aujourd'hui bien plus joliment maternelle, a rapidement poussé : un bâtiment élémentaire, quelques élèves, quelques enseignants hypermotivés, des parents séduits.

Des fêtes s'organisent, des classes se construisent, des enseignants apportent du sang neuf, du dévouement, du bénévolat, de la discrétion et de la passion.

En 1989, à la veille des trente ans, un bilan a été établi, des constats ont été dressés et l'optimisme est de rigueur. Un préau a été construit, des classes rénovées, la Maison Nord-Sud (ex-maison des Pères) envoie de nombreux enfants à la "petite école", d'autres projets sont envisagés. Sœur Joseph, pionnière, Mme Ramlot, institutrice des premières heures, ont vécu dans la discrétion un anniversaire qui fait honneur à l'enseignement et rappelle à plusieurs générations bien du bonheur.

J. B.

 

La Petite Ecole de la Gare. Photo E. Lauwers (1990)

L'école photographiée en 1990. Le tilleul venait d'être planté.

 

 

 

Plan du site
© La Petite École de la Gare (2007-2014)